Friday, November 03, 2006

soleil

je prend des risques
dans la règle du jeu
j'introduis le noir
dans le soleil de novembre
destiné aux enfants
LGhorayeb
03novembre2006

7 Comments:

Blogger Fay said...

Bonjour Laure
Du noir, y en a partout
a moins que l'on ne le laisse pas dominer...
Bon weekend

12:11 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

bonjour fay
comment vas-tu?j'espère que tout va bien dans ton village maintenant.
à beyrouth ça va comme ci comme ça mais pas très bien.on s'habitue
on attend
on prie

12:31 PM  
Blogger vanessalala said...

bonjour laure,bonjour sixtine,
partie très tô^t hier matin,rentrée très tard,me voilà,
prête à passer un vrai week-end de fainéante!
ici aussi nous avons ressorti les GROSSES couvertures pour accueillir le froid.j'ai pensé à toi laure,hier,car j'étais à l'ouverture d'un festival qui se tient ici,à aix en provence,intitulé "ville contre nature".discussions entre architectes,paysagistes et amoureux des arbres...construire avec la nature etait au coeur du débat.j'ai pensé à Beyrouth et à ce que tu m'en disais.
comment ça va vers chez toi?j'imagine que le pays est toujours dans l'expectative.j'imagine...
de gros bisous
vanessa

1:57 PM  
Blogger Sixtine said...

Hello les filles,
Ben moi, j'ai écumé Paris pour satisfaire ma gourmandise et mon envie irrépressible de baklawas. Entre le libanais qui se la joue XVème et qui vend ses gâteaux de la taille d'une datte à 1,85€ pièce (si encore c'était ce que j'aime mais, même pas), les tunisiens, marocains et autres algériens qui vendent des espèces de trucs lourds et secs qui n'ont de baklawas que le nom, je suis revenu hier soir harassée et bien dépitée.... pour trouver de sublimes et vrais baklawas que Landry avait trouvé chez Zazou cacher, à 5 mn de chez nous........
Un régaaaaaal ! Bon, un régal qui avait un goût de trop peu parce qu'il a préféré n'en prendre que deux ne sachant pas si c'était ce que je voulais vraiment.
Donc, à cette heure il est allé m'en chercher quelques autres.
A part ça, grand beau temps sur Paris mais on se pèle l'oeuf.
Après la nécessaire corvée ménagère de ce matin, je m'apprête à faire Madame de Récamier bien au chaud avec un bon bouquin ou des mots fléchés et à attendre que mon amoureux me ramène mes douceurs que je prendrai avec mon thé de 17 heures ! Y'a pire comme vie ! rire
Quelle est l'ambiance à Beyrouth, Laure ? La concertation (au fait, qui concerte qui ?) donne quoi ?
Je repasserai par ici ce soir, GROS bisous,
Sixt'

3:46 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

bonjour sixtine.
au train où vont les choses nous aurions pu t'envoyer des baklawas par avion,même avec un recul de quelques jours tu aurais réussi à en manger de très bons.à la prochaine.
ici on vit dans l'expectative,lundi c'est le début des concertations,entre les ténors de la majorité et minorité parlementaire,les enjeux sont très serrés et on risque d'aller dans les rues pour défendre nos points de vue opposés.
on attend et on n'espère pas beaucoup
bisous
à ce soir

4:41 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

vanessa
je vais voir maintenant une exposition intitulée: le nu à nu
à ce soir aussi

4:42 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

me voici de retour
il pleut à torrent. à peine sortie,j'ai fais le tour de la rue et suis revenue.impossible de pouvoir sortir de la voiture,l'eau arrive jusqu'aux mollets.adieu l'exposition,à lundi car les galeries sont fermées demain.

5:32 PM  

Post a Comment

<< Home