Thursday, February 14, 2008

diaspora libanaise

aujourd'hui j'ai découvert cette carte de omar boustany,il y met le nombre des libanais dans le monde.
aujourd'hui 1million de libanais se sont retrouvés place des martyrs pour dire oui à la démocratie
pour dire non à l'hégémonie étrangère quelle qu'elle soit.
IL PLEUVAIT A TORRENTMAIS ILS ETAIENT LA
ET UN DEMI MILLIONS ETAIENT ENCORE SUR LES ROUTES ; SELON AFP;

16 Comments:

Blogger leaabourousse said...

Bonjour Laure, Bonjour à tous,

Cette journée du 14 est vraiment difficile à vivre loin du pays..

Je me dis que c'est aussi surement difficile à Beyrouth aujourd'hui d'être dans cette crise, mais au moins, vous etes la résistance du pays. Par votre présence, vous incarnez deja le Liban. Nous, pauvres exilés, émmigrés, nous ne sommes que des etrangers.. C'est dûr.

Bises à tous
Léa

3:40 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

le coeur est plus important que la présence corporelle. tu étais là,tu appartiens toujours à la terre qui a vu naître tous tes ancêtres.
ne culpabilise pas.
le liban t'aime autant qu'ils nous aime
grosses bises
laure

8:08 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

vanessa
bonjour
laure

8:08 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

fay
toi aussi tu as dû penser au pays.
laure

8:09 PM  
Blogger vanessalala said...

bonsoir laure,
trop longtemps que je ne suis pas passée par ici. la semaine a été fortement perturbée par le décès d'un enfant dans la famille de mon beau-père. beaucoup de tristesse, ça va sans dire.
je pense à toi, à vous.

lea, tu es sur cette carte. et cette carte, c'est aussi le liban. j'imagine qu'être loin de ton pays ne soit pas facile tous les jours, mais pour toutes les personnes qui ont le plaisir de te rencontrer, tu es aussi le liban. et par ta seule présence, tu témoignes de l'histoire de ton pays.

je vous embrasse.

vanessa

9:06 PM  
Blogger Fayrouz said...

في يوم عيد الحب كان هناك تظاهرتين في بيروت وهذا مؤلم كما تؤلم الإنفجارات والإغتيالات وكل التشنجات التي يعانيها اللبنانيون أينما كانوا
Bawsat liljamii

9:01 AM  
Blogger leaabourousse said...

Assalamou alaykoum,

Vanessa, je suis sure que tu sais ce que ça veut dire..

Merci pour tes mots tres touchants. Je suis triste en ce moment, tu as du le sentir.

Laure, merci aussi de me reconforter. La vie à Paris est difficile. Le nouveau job est tres tres particulier. Comme je te l'avais dit, j'assiste un homme plutot malsain. Je découvre tous les jours l'hypocritie, la tricherie, la politique quoi. J'apprends donc bcp bcp sur la vie publique française et je peux vous dire que ce n'est pas beau. Deception donc, amertume, jusqu'à l'intégrité des journalistes par ex ! C'est déprimant. Heureusement, je sais que je n'y resterais pas longtemps..

Bises à tous d'un dimanche apreme plutot morose..

Léa

6:20 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

1vanessa
j'étais inquiète ,j'ai cru que tu avais des problème de santé.
bien s^r la mort est toujours ressentie comme une douleur imposée injustement.
je te souhaite du courage.
moi - meme je viens de perdre un ami d'enfance de deir-el kamar,on allait à l'école ensemble avant de devenir des adultes.
on ne s'est jamais perdu de vue. il achetait de mes dessins,il nous traitait,c'était un cardiologue.
une crise caediaque l'a emporté,il y a quelques jours,les condoléances étaient vendredi et samedi.
je n'arrive pas à croire qu'il avait déjà 74 ans.
je suis triste aussi de le perdre.
c'est la vie
bisous
laure

9:03 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

léa la courageuse
ne regrette pas d'être partie de là où tu travaillais. même si ton nouveau patron n'est pas un saint,au moins tu vis dans une ambiance fortifiante et performante,ça te servira quand tu partiras,tu verras.
ici le temps est morose aussi,il fait froid et on accuse chaque soir des accrochages ici,un peu loin que sodeco,rue bechara el -khoury et tarik jdidé et ras el nabeh.l'armée intervient tous les soirs,ça sent mauvais.
c'est entre hizbollah et amal d'un côté et tayyar al-moustakbal de l'autre.
tu vois c'est^pas encore le paradis.
bisous à charles et bien entendu à toi aussi
laure

9:10 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

فيروز
مرحبا يا ست فيروز ، اشتقنالك. كيف الطقس عندك؟ هون فيه برد وبدها تثلج ابتداء من 600 متر. والكهربا بتنقطع وما فينا ندور الموتور لنمشي الاي, سي, يعني شي لعنة تمام.
انا ببوسك
لور

9:12 PM  
Blogger Fayrouz said...

مرحبا لور
يعني ما بيكفي القرف من السياسة وكمان عوامل الطبيعة عم بتشارك بالمؤامرة
...
Prenez soin de vous.
Grosses bises

3:22 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

salut sixtine
il est temps que tu reviennes. ça suffit.
nous avons tous eu des malheurs dans notre vie et on s'en est sorti,allez réagis et reviens-nous
laure
la dernière fois où on s'est écrit tu étais à budapest,ne me dis pas que tu as toujours la fièvre et que budapest est devenu ton havre pour exorciser tes démons?
allez. on t'arrend
bisous
laure

9:06 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

hey les amies
ne pensez pas que je ne fou rien et que je ne dessine plus,au contraire,on fais un projet mazen et moi,ensemble.c'est fou mais tellement salutaire.je n'arrête âs de dessiner chaque que j'ai 5 minutes pour moi.
mais je vais voler un peu de mon temps et faire un dessin en couleur,pour emmerder le temps morose.à ce soir peut-être
laure

9:09 AM  
Blogger leaabourousse said...

Salut Laure,

Tes mots, ta joie de vivre transperce mon écran d'ordinateur et je t'en remercie !

Te lire au boulot est un vrai remède au stress qui m'accompagne ces derniers temps. Mais je tiens bon, tu me connais. Je ne baisserais pas les bras, c'est certain. Cette expérience doit durer au moins un an pour pouvoir apres la valoriser ailleurs. Mon reve serait Le Louvre !!

L'espoir fait vivre !

Charles s'est cassé la figure en allant tout seul à l'école ce matin, mais il est remonté à la maison se soigner et m'a téléphoné pour me dire qu'il a saigné un peu et qu'il sera un peu en retard !

...
Grosses bises
Léa

12:57 PM  
Blogger vanessalala said...

ici, c'est un peu la vie, mode d'emploi! laure, tu as toujours les mots, quelle que soit la situation, qui font qu'on l'accepte, mais surtout qu'on en retire le meilleur!
alors, dans le désordre, courage léa, ce boulot est un tremplin. tu rebondiras sur autre chose, avec la carte culture dans ton cv.
laure, je me réjouis à l'idée de te savoir repartie sur un projet avec ton fils. on va vous laisser mijoter, mais on attend d'en savoir plus!
désolée pour ton ami.
ici, c'est l'heure du thé. j'ai fini le travail assez tôt, j'en profite pour goûter. petit plaisir de la vie...
je suis de plus en plus sur marseille, c'est agréable. je campe avant le retour définitif. une amie partie pour un long séjour me prête son appartement. je suis entre 2 maisons, sac sur le dos.
de gros bisous,

vanessa

5:52 PM  
Blogger Chris McManaman said...

http://gembaoilsands.blogspot.com/

11:49 PM  

Post a Comment

<< Home