Friday, January 25, 2008

explosion


encore une victime haut placée à la securité intérieure:le capitaine wissam eid.
l'attentat a coûté la vie à 4 personnes au moins et 27 blessés..
le c apitaine avait réussi à identifier plusieurs terroristes dont les responsables de l'attentat de ain allk,à côté de bikfaya.
où allons-nous? jusqu'à quand les puissances se moqueraient de nous en nous faisons croire qu'ils vont trouver une solution à notre problème et pleurent sur notre sort avec des larmes de crocodiles?

3 Comments:

Blogger vanessalala said...

Laure,
ça fait au moins 4 fois que je passe entre hier et aujourd'hui. la consternation me laisse sans mots. la seule image qui me soit venue à l'esprit est celle de sisyphe et du rocher, comme je trouvais ça moyen pour remonter le moral, je n'osais pas l'exprimer... je la place là, comme pour l'exorciser. si les responsables de la sécurité intérieure se font maintenant exploser, que va-t-il rester sinon le chaos? ça me donne vraiment envie de pleurer. désolée, j'aurai préféré te faire rire, mais je manque un peu d'imagination et je ne voulais pas passer le week-end sans te dire que je pensais fort à toi.
il y a évidemment quantité d'autres choses dans l'actualité qui me mettent en rage, mais je ne communique pas avec les gens concernés. ça ne me touche pas moins pour autant...
je peux te faire partager un moment de grâce dans la journée: ce matin, en allant acheter courgettes, brocolis, carottes et autres réjouissances sur le marché, j'ai assisté à un petit concert donné par une fanfare prodigieuse dont le nom était: "saménakoa"... c'était vraiment bien, du coup je suis rentrée avec un cd en plus des courgettes...

bisous

vanessa

10:22 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

bonjour vanessa
ce matin c'est le réveil d'un long cauchemar qui a duré de 16heures l'après-midi d'hier jusqu'à très tard dans la nuit.
c'était une sorte de répétition de ce qui s'est passé le 25 janvier dernier. les images des pneus brûlants au milieu d'une nuit où les manifestants se dé^laçaient comme des ombres chinoises étaient comme une vision d'une planète en feu.
depuis 6 heures du matin je suis en face de mon computer à l'affût de nouvelles informations.
les écoles,bien entendu ,sont fermés sur tout le territoire libanais,ain el remmaneh(d'où s'est déclenchée la guerre de 1975) était face à la furie des groupes déchaînés qui brûlaient les pneus sous prétexte de la coupure du courant électrique.
dégueulasse.d'un côté chrétien,de l'autre musulman,qu'est-ce qu'il faut de plus pour alimenter des affrontements qui seront exploités des deux côtés pour servir la cause qu'ils prétendent défendre?
l'enfer,commence peut-être,ici même.
c'est une journée de deuil national aujourd'hui,puis demain ça peut recommencer,ici ou ailleurs. seuls les habits de deuil,et les pins accrochés au revers des cols nous distinguent les uns des autres.
bisous
laure

8:39 AM  
Blogger Chris McManaman said...

http://gembaoilsands.blogspot.com/

11:49 PM  

Post a Comment

<< Home