Tuesday, March 13, 2007

passage

c'est un dessin qui destitue le mensonge et ouvre la voie du pardon
lghorayeb

1981
10 mars 2007

14 Comments:

Blogger Sixtine said...

Superbe dessin Laurette.
Alors, demain, une nouveau Totor entre dans ta vie ? Mabrouk, 3 fois Mabrouk même si le vieux à rendu bien des services..... Nous garderons son souvenir intact dans nos coeurs.
Bon c'est pas tout ça mais y'en a des qui attendent l'énigme du jour...

LE SEIGNEUR DES MARAUDEURS

A vous mesdemoiselles, titre original et auteur, comme toujours. Je repasserai plus tard pour voir si vous êtes inspirées.

Bisous à toutes,

Sixt'

9:11 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

sixtine :ali baba et les 40 voleurs de le maitre
le maitre voleur conte de grimm
les maitres voleurs ?
reponds pour voir si mes meninges fonctionnent comme il faut

9:39 PM  
Blogger Fay said...

Enfin je reviens mais je me trouve avec les méninges toutes sèches! Contempler les solutions a ces énigmes ne réveillent plus rien dans ma mémoire et ca m'attriste un peu...
Eh oui dix ans dans une terre anglophone loin de la literature francaise, ca laisse des cicatrices...
Je vous embrasse bien fort, Sixtine, Laure, Lea et Celeste et je m'en vais délecter le beau dessin de Laure
Bawsat lil jamii

10:36 PM  
Blogger Sixtine said...

Rireeeee, non ma Laurette, ni un des contes des 1001 nuits ni un conte de Grimm.......
Je cherche un indice...... Ah oui :

C'est un roman posthume qui a précédé d'un an celui qui relate la proscrirtion......

2ème indice : en ce qui concerne l'auteur, il s'agit du père et non du fils... S'ils avaient été russes, le diminutif de leur prénom eut été "Sacha"...

Voilà, c'est tout ce que j'ai trouvé pour l'instant.

Je vous embrasse FORTISSIMO,

Sixt'

11:14 PM  
Blogger Sixtine said...

Fay, ce n'est pas grave si tu ne trouves pas. L'important c'est de participer et puis c'est pour nous réunir ici un peu plus souvent...
Et puis, je suis assez nulle en littérature anglaise et arabe, ça fait balance !
Je t'embrasse et continue à nous lire ça rafraîchit tout de même ta littérature française quoi que tu en penses.

Sixt'

11:27 PM  
Blogger Sixtine said...

Alors ma Céleste, on cale ou tu es tellement le nez dans tes bouquins que tu n'as même pas le temps de jeter un oeil sur l'énigme du jour ?

T'embrasse FORTISSIMO,

Sixt'

11:29 PM  
Blogger Sixtine said...

Léa ? Epuisette crevette ou le nez tout rouge et douze boîtes de kleenex vides autour de toi ?
Je vous embrasse tous les trois..... Non, pas lui, Bobby !

Sixt'

11:33 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

le comte de monte christo d'alexandre dumas et na.

11:39 PM  
Blogger vanessalala said...

non, je ne vois pas, à part robin des bois, l'énigme ne me dit rien tout de suite...
par contre j'ai sous les yeux un beau poème que je vais vous transmettre.

"Pour écrire un seul vers, il faut avoir vu beaucoup de villes, d'hommes et de choses. Il faut connaître les animaux, il faut sentir comment volent les oiseaux et savoir quel mouvement font les fleurs en s'ouvrant le matin.
Il faut pouvoir repenser à des chemeins dans des régions inconnues, à des rencontres inattendues, à des départs que l'on voyait longtemps approcher, à des jours d'enfance dont le mystère ne s'est pas encore éclairci, à ses parents qu'il fallait qu'on froissât lorsqu'ils vous apportaient une joie et qu'on ne la comprenait pas (c'était une joie faite pour un autre), à des maladies d'enfance qui commençaient si singulièrement par tant de profondes et graves transformations, à des jours passés dans des chambres calmes et contenues, à des matins au bord de la mer, à la mer elle-même, à des mers, à des nuits de voyages qui frémissaient très haut et volaient avec toutes les étoiles.-et il ne suffit même pas de savoir penser à tout cela.
Il faut avoir des souvenirs de beaucoup de nuits d'amour, dont aucune ne ressemblait à l'autre, de cris de femmes hurlant en mal d'enfant, et de légères, de blanches de dormantes accouchées qui se refermaient.
Il faut encore avoir été auprès de mourants, être resté assis auprès de morts, dans la chambre, avec la fenêtre ouverte et les bruits qui venaient par à-coups.
Et il ne suffit même pas d'avoir des souvenirs.
Il faut savoir les oublier quand ils sont nombreux, et il faut avoir la grande patience d'attendre qu'ils reviennent. Car les souvenirs eux-mêmes ne sont pas encore cela.
Ce n'est que lorsqu'ils deviennent en nous sang, regard, geste, lorsqu'ils n'ont plus de nom et ne se distinguent plus de nous, ce n'est qu'alors qu'il peut arriver qu'en une heure très rare, du milieu d'eux, se lève le premier mot d'un vers."

Rainer Maria Rilke.


je pars cogiter à l'énigme.
je vous embrasse mesdames. fort

céleste

11:51 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

sixtine
voici d'autres alternatives d'alexandre dumas père
:
les compagnons de jehu

le vicomte de bragelonne
les trois mousquetaires
qui dit mieux?
allez christine,donne ta réponse.

12:11 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

vanessa
ton poème est très beau,tu aimes la poésie allemande où se mélange romantisme et lyrisme et une légère dose de mysticisme?moi je préfère des poètes comme michaux,apollinaire et son pont mirabeau et encore et surtout prévert.c'est mon préféré.
connais -tu ce poème / les rois de france qui se termine par cette boutade:
louis 14,louis15,louis16louis17,louis 18
qu'est-ce que c'est cette famille qui ne sait pas compter jusqu'à 20.bisous

12:17 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

aujourd'hui,pour la première fois depuis l'attentat manqué contre marwan hamadé,on démantèle un reseau terroriste qui a fait les deux attentats de ain, allack le &" février.ce sont des syriens infiltrés dans un des camps palestiniens au liban nord.ils préparaient d'autres attentats. ouf,ça fait du bien.
bonjour à tous et à toutes.

8:26 AM  
Blogger Sixtine said...

Bonjour les filles,

Laurette à trouvé l'auteur mais pas le titre.... Céleste brûle....... Il vous reste la journée pour le trouver ! rireeeeeeeeeeee

Je me réveille (je sais j'ai trainé aujourd'hui), je vais boire mon thé, je reviens plus tard. Laure, je suis heureuse de ce que tu nous apprends.

Bawsat lil jamii,

Sixt'

10:04 AM  
Blogger Sixtine said...

PS : Lucienne, moi c'est SIXTINE et pas Christine ! rireeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

La réponse tu l'auras ce soir vers 20h si d'ici là personne ne l'a trouvée....
Tu es trop impulsive. Mon titre comprend 2 mots principaux... Je choisi rarement un titre avec un nom propre car c'est intraduisible. Le Mot de Cambronne était la seule exception parce que facile et évident.
Le Comte de Monté Christo eut été soit trop difficile à transformer ou trop évident si j'avais choisi Edmond Dantes.... Et puis ce n'est pas un roman posthume....

A plus tard, des zibous plein !

Sixt'

1:27 PM  

Post a Comment

<< Home