Monday, September 11, 2006

sommes-nous coupables?

ecrirons-nous l'histoire du liban sans un sentiment de culpabilité?
nous courons pour appréhender le mirage et nous ne moissonnons que les utopies trompeuses

nous n'avons pas connu la pitié et nous n'avons pas appliqué la surveillance et la discipline
nous l'avons alors laissé à la merci de nos penchants et nos ambitions
LGhorayeb - 11 septembre 2006

9 Comments:

Blogger vanessalala said...

Ma chère Laure,
peut-être devrions nous commencer par nous demander qui sont les barbares...tous ces GRANDS hommes en beaux costumes représentant les nations,les états oeuvrent-ils au nom de leur peuple ou au nom du pouvoir?nous sommes victimes d'un jeu dont nous ne connaissons même pas les règles.ces grands messieurs lancent les dés et nous avançons comme des pions...à la seule différence que nous avons la faculté de penser.
j'espère que tu vas bien.
Vanessa

7:10 PM  
Blogger Sixtine said...

Tu m'as gardé ma bière ? Je n'étais pas là à 13h ! L'invitation tient toujours ?
Tu as raison, faisons dans le léger, l'arachnéen.....
Fait trop chaud à Paris, 31° aujourd'hui ! Vivement mes vacances. Je me traine lamentablement, on dirait une méduse qu'à pas vu l'eau depuis 15 jours !
Comment vont Mazen et Evan ? Et le reste de la famille ?
Je vais en griller une et savourer une bonne mousse bien fraîche en pensant à toi. Tchin !
Bizouxxxxxxxxxxx
Sixt'

9:54 PM  
Blogger Fay said...

Peut être nous nous releverons plus haut une fois nos rancunes tenues à l'arrière plan...
N'est-ce pas le temps de faire briller le noyau qui nous unit? Y- en- t- il un au delà des limites artificielles de la géographie? Serait-il à recréer?

12:29 AM  
Blogger Ostfen said...

Laure, vous vous surpassez!

4:12 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

vanessalala

il fait toujours beau chez toi?ici on étouffe.
quand je fais parler mes dessins c'est parce que le trait ne me suffit plus.je hurle mais avec contenance.
a propos de ce que tu écris,je crois qu'il n'est pas dit que les barbares sont seulement ceux qu'on désigne comme sauvages et conquérants sanglants comme genkis khan ou holaku ou autres tyrans de l'histoire,ceux qui portent des redingotes et susurrent des paroles suaves sont parfois les plus féroces.

11:06 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

ostfan
j'ai été me promerner dans tes photos,elles cachent des méandres qui donnent des frissons.c'est un peu le revers de la médaille qui abuse les innocents.doit-on fuir ou s'infiltrer au risque de sombrer dans les ténèbres?

11:10 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

il fait aussi très chaud aujourd'hui ,sixtine.
il y a un mot pour toi que tu trouveras dans le dessin daté d'aujourd'hui.
bisou
laure

11:12 PM  
Blogger Ostfen said...

Fuire? jamais:)
Ce n'est pas dans notre culture. Au contraire, il faut affronter les tenebres dans l'espoir d'arriver au bout du tunnel. Et d'apprendre qq chose sur soi-meme en chemin:)

6:52 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

ostfen
ne jamais fuir c'est entendu maisq parfois c'est si dur qu'on hésite.l
laure

11:02 PM  

Post a Comment

<< Home