Thursday, June 14, 2007

peur

ce soir,en rentrant du journal,à21heures,il n'y avait personne dans la rue.j'ai quitté annahar au centre ville et je suis rentrée chez moi à achrafieh sans rencontrer qui que ce soit.depuis quelques temps on s'arrêtait devant un barrage de l'armée.un soldat me faisait signe d'avancer.je me sentais sécurisée.cette nuit :le barrage n'étauit pas là,seule la peur s'est installée dans les entrailles.
rien ne réussit à me décrisper.j'ai encore l'impression que quelque chose m'attend malgré que les murs connaissent comment me dérider.cette peur est pire que les explosions.
l'explosion,quand on l'entend,elle est déjà arrivée,mais là,s'attendre à une fatalité qui vous coince sans que vous puissiez vous soustraire à sa persistance,ça doit tenir de la ténacité.
jue ne veux plus dessiner ce soir,je veux dénouer le noeud qui me serre la gorge.
avant que n'arrive demain qui est un nouveau jour où on continue à nager dans la merde.

6 Comments:

Blogger RAT said...

Bonjour
Je veux juste dire ke malgre toute cette merde, je suis tres heureuse de decouvrir votre blog, je viens de le faire..
courage

2:47 AM  
Blogger leaabourousse said...

Laure,

Continue à écrire, à dessiner. Tes mots sont forts. On est tous avec vous et on vous aime

léa

11:07 AM  
Blogger vanessalala said...

ma chère laure,
ô combien je comprends. j'espère néanmoins que tu vas la surmonter cette peur. pas le choix laure, te rendre malade ne changerait rien à la situation et tu dois continuer à vivre, le plus normalement possible, tout simplement parce que la vie a besoin de toi.
laisse un petit mot en rentrant ce soir. suis inquiète.

d'énormes bisous

vanessa

9:07 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

rat
j'ai été sur ton blog.j'ai vu les photos et lu certains textes.ahlan biki
laure

5:49 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

bonjour léa
on resiste autant que le cerveau peut supporter
laure

5:50 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

vanessa
j'ai dessiné comme une forcenée pour sortir la rage qui m'habite.voici les résultats:neuf dessins avec 9 états d'âme sur une peur qui ne lâche pas prise
je t'embrasse très fort aussi
laure

5:52 PM  

Post a Comment

<< Home