Thursday, November 23, 2006

nous attendons

il est 13heures à beyrouth.
a berne mon coeur bat tres fort.je suis là-bas dejà.est-ce là les funerailles de pierre gemayel gebran tueni ou samir kassir?les noms se brouillent tellement ils se ressemblent dans leur sacrifice .et le spectacle est le meme à chaque fois..
nous n'arretons pas d'enterrer nos martyrs
.combien le liban exige -t-il de martyrs pour qu'il soit rassasie et suspende le cercle des attentats et des violences .
la reponse ne viendra pas automatiquement .je suis toujours là-bas.je sais que nous avons encore à attendre des coups peut-etre plus douloureux.
jusqu' à quand?
qui sait?

10 Comments:

Blogger Ibn Bint Jbeil said...

je suis allez ala maison, oui oui, comment tou ta pelle, franco-arab fantaziyé, merci bouquet, monte sur al montagne, quesqou sais koussa mehshé.

this is all the french that my sitti mariam knows.

8:37 PM  
Blogger Pamela Chrabieh Badine said...

Ce qui m'attriste profondément, en plus de voir un si beau pays dont l'histoire remonte à des millénaires sombrer dans les abîmes, est d'une part l'extrémisme de jeunes emportés par les mêmes idéologies colportées par les générations précédentes, et d'autre part le fatalisme d'autres jeunes qui abdiquent et qui quittent. Heureusement qu'il y a aussi des jeunes au Liban et au sein de la diaspora Libanaise, qui militent encore pour la paix, la liberté d'expression, les droits de l'Homme et la convivialité.

Dans un article d'un jeune journaliste, Michel Hajji Georgiou (publié dans l'Orient-le-Jour, 25 novembre 2006), intitulé 'Ils veulent tuer la jeunesse', celui-ci rappelle les assassinats de Samir Kassir (45 ans) et de Gebran Tuéni (48 ans), et les lie à celui de Pierre Gemayel (34 ans), en les qualifiant 'd'élimination des élites', qui vise à 'rompre le contact avec les masses, à les provoquer, les déchaîner, les pousser à réagir instinctivement les unes contre les autres'. Cette anhililation systématique traduit certes la faiblesse des assassins 'face à ce qu'ils ne peuvent réduire au silence autrement que par la violence', mais également une 'volonté évidente de s'en prendre à l'espoir, de l'étouffer dans l'oeuf'. Non seulement on élimine des élites, mais on empêche aussi 'tout renouvellement potentiel de ces élites'. 'En d'autres termes, de liquider physiquement tous ceux qui pourraient un jour assurer la relève'. 'IL Y A UNE VOLONTÉ CRIMINELLE DE S'EN PRENDRE À LA NOUVELLE GÉNÉRATION, CELLE DONT L'ENFANCE N'A ÉTÉ QU'UN LONG DÉLUGE DE VIOLENCE, ET QUI EST APPELÉE MAINTENANT, DÈS À PRÉSENT, À DIRIGER LE PAYS, QUE CE SOIT AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ CIVILE OU DU POUVOIR POLITIQUE STRICTO SENSU'. C'est donc empêcher le Liban de jouir d'un meilleur avenir - d'avoir un avenir tout court -, par tous les moyens.

'Il est temps que ce massacre prenne fin. Il est temps pour les élites libanaises, politiques et civiles, d’avoir d’autres options que l’émigration, ou le martyre, lorsqu’elles ont choisi de rester dans leur pays et de se mettre au service de leur société. Jusqu’à quand la jeunesse de ce pays doit-elle vivre dans le malheur, sacrifiée sur l’autel de la criminalité des régimes despotiques ?La relève est en danger. Si elle disparaît, le pays disparaît aussi. Ceci est un véritable cri d’alerte. La jeunesse de ce pays a déjà payé un trop lourd tribut. N’acceptons plus de la voir conduite à l’abattoir, de voir les parents pleurer leurs enfants. Cela suffit. Les Assassins n’arrêteront pas de tuer. Il faut les arrêter'.

11:57 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

ibn bint jbeil
marhaba.
ta sittak mariam devait etre benie parce qu'elle a surement prie pour toi pou que tu reste en vie.ahlan ibn bint jbeil
tu peux exrcer ton francais mais l'important c'est de communiquer et le style est secondaire.
j'espere que ta maison n' a rien dirant la guerre du 12 juillet

6:51 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

pamela
je crois que ce que tu dis doit encourager les jeunes à rester.di les jeunes s'en vont que restera-t-ilde la terre,quand,nous les aines,serons partis?

6:53 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

sixtine et vanessa
je sais que vous pensez à nous,je le sens sincerement surtout que les informations du liban ne sont tres rassurantes.
je suis tellement inquiete que je n'arrive pas à dessiner,c'est pire que lorsque nous attendions que les bombes tombent sur nos tetes.nous savions de quelle cote etait l'ennemi.
quand à maintenant je vous laisse le soin de le deviner.
je vous embrasse tres fort moi aussi

6:57 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

lea
je t'attends demain
bisous

6:58 PM  
Blogger Ibn Bint Jbeil said...

what does all that mean in plain american language?

10:19 PM  
Blogger Margaret said...

Laure,
Vous et le Liban sont dans mon coeur et mes penses maintenant.
Une de mes amies d'enfance est la cousine de Pierre.
J'espere qu'il n'y aura pas guerre.
Margaret

11:15 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

margaret
moi aussi je suis touchee chaque fois que tu penses à nous,je t'embrasse fort.j'espere que tu pourras venir à noel au liban,dieu est grand

2:52 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

ibn bint jbeil
ana kaman ma baaref inglizi.marhaba

2:53 PM  

Post a Comment

<< Home