Friday, December 01, 2006

a cinq heures du soir

je me souviens maintenant de lorca et je pense à son poème à cinq heures du soir et je respire profondément et je me dirige vers le centre ville pour aller au bureau.je suis très relaxe et je n'ai plus peur.
c'est bien.

7 Comments:

Blogger Sixtine said...

Ah, quelles terribles cinq heures du soir !
Il était cinq heures à toutes les horloges !
Il était cinq heures dans l’obscurité du soir !

Federico Garcia Lorca (1898 - 1936)

On l'appelait le rossignol andalou, il a été assassiné d'une manière barbare par les rebelles anti républicains et Franco l'a banni par delà la mort. Il disait : rien n'est plus vivant qu'un souvenir... Je ne l'oublierai jamais.

A ce soir,

Sixt'

8:27 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

oui sixtine.je suis descendue à pied.
j'ai ignoré les battements de mon coeur.j'ai fait le signe de la croix.j'ai mis un drapeau libanais au balcon.et à cinq heures je suis descendue.
j'ai rencontré des manifestants qui revenaient chez eux ,je les ai regardé,ils étaient comme satisfaits.je n'ai pas compris pourquoi,rien n'a changé dans les données depuis hier soir.
rien n'a été fait à part les harangues et les délires des manifestants.
je ne comprend toujours pas.
nous étions à deux pas de la confrontation entre deux plans,puis brusquement tout est devenu absurde.
je suis rentrée dans le cordon de sécurité près du local du journal grâce à ma carte de presse magnétisée.
ouf
j'ai bien fait de descendre à pied.
et maintenant me voici de retour,grâce à une collègue qui avait sa voiture garée dans le sous-sol.
crois-moi sixtine,j'ai eu plus peur que le taureau et le torero et toutes les cinq heures de lorca réunies.
j'ai dessiné maintenant mon drapeau,il est un message de paix,je le scane et le publie aussitôt.
mais j'ai tenu à te tranquilliser à toi et aussi à vanessa,que je vais bien.
bisous jusqu'à l'infini

9:49 PM  
Blogger Sixtine said...

Oui, tu me tranquilises... Je n'ai rien voulu dire tout à l'heure mais je savais que tu allais au journal qui se trouve place des martyrs et je savais aussi que le gros de la manifestation était en cette même place ! Alors, oui, je suis soulagée de te savoir de retour chez toi, trèèèèèèès mais trèèèèèèèèèèèèèès soulageé.
Je suis comme toi, je ne comprend pas.
1976-2005......... 29 ans.........
Que dire ? Je reste sans voix. Que Dieu ou je ne sais trop qui fasse que vous viviez enfin en paix.
Je t'embrasse comme je t'aime : FORTISSIMO

Sixt'

12:54 AM  
Blogger Sixtine said...

Céleste ? T'es où ? Encore submergée de travail ? Je te souhaite un bon week-end.
Bisous

Sixt'

12:57 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

sixtine
ce soir c'était la première de l'opérette de fayrouz et antoine mon mari,il y avait presque 6000spectateurs,il vient de rentrer,il est très ému.
tout le monde est venu.grande émotion .
ils ont dit à la télé,il y a un embouteillage monstre entredaoura et biel,ce n'est pas la manifestation mais les spectateurs qui viennent assister au spectacle.daoura se trouve en région chrétienne et biel entre les deux beyrouth,est _ouest.
voilà je voulais que tu saches que ce pays n'arrêtera pas d'étonner le monde,parcequ'il persiste à résister,il refuse d'abdiquer.
je t'embrasse,tu es plusqu'une soeur,tu es le meilleur ange gardien que l'on puisse souhaiter.
je t'embrasse
laure

1:11 AM  
Blogger vanessalala said...

bonsoir les filles,
il est minuit passé en france,je vous lis avidement et je vais pouvoir dormir tranquille.apaisée.
je vais rêver de cèdres,de soleil et de calme.apaisée,vraiment.
à demain.
vanessa

1:49 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

je me demandais où tu étais passée?

1:58 AM  

Post a Comment

<< Home