Friday, September 22, 2006

trinquons

les chances et les malchances
1983 - 1984 -
22septembre 2006

6 Comments:

Blogger Sixtine said...

Trinquer... verbe à double sens.
Qu'est-ce que la chance ? Qui décide si nous en avons ou pas ? Pourquoi ?
J'ai tellement de questions à te poser...
je vais boire mon thé, un coromandel. Il faut absolument que je t'en envoie un paquet pour que tu le goûtes. Je vais faire ça aujourd'hui. J'ai besoin de me rapprocher de toi, je ne sais pas pourquoi. Je vais l'envoyer au jornal.
Je t'embrasse, bon week-end ma Laurette
Sixt

8:37 AM  
Blogger vanessalala said...

Bonjour Laure,
ici tout va bien.
même si je me suis peu manifestée ces temps-ci,je suis au jour le jour tes dessins,tes commentaires.
j'espère que tu vas bien,que tu passes du bon temps auprès des tiens,tes enfants,tes petits-enfants,que la vie reprend ses droits,son cours tranquille malgré les stigmates de la guerre.
j'espère qu'un jour prochain,nous pourrons nous émerveiller devant une concentration de cerf-volants dans le ciel libanais...et je t'imagine,reprenant ce merveilleux dessin dédié à ton fils et à tous les enfants libanais pour y ajouter les traits du bonheur de ce jour prochain.
Je t'embrasse.
Vanessa

2:44 PM  
Blogger laure ghorayeb said...

bonjour ou bonsoir,je ne sais plus,il est 0heure15minutes chez moi,c'est donc un bon début de ce dimanche qui est le dernier ne m'envoies dimanche de septembre.
ne te donnes^pas la peine de m'envoyer du thé je n'en bois jamais,par contre je bois beaucoup de café turc et sans sucre.c'est le café préféré des libanais.
j'ai lu ce soir le spleen de paris de baudelaire et j'ai trouvé pour toi cette phrase:dieu est le seul être qui ,pour régner,n'ait même pas besoin d'exister.
tu as compris?
bonne nuit
laure

12:24 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

vanessa
les cerfs-volants reviendront se balader dans le ciel de beyrouth,je crois fermement à ce miracle,merci d'y croire aussi.cela réchauffe le coeur de savoir ,que quelque part dans le monde il y a des coeurs sensibles qui peuvent communiquer et éprouver les mêmes peines que d'autres personnes supportent alors que rien ne les unit.
c'est ça la solidarité humaine.peut ^tre elle reprendra la couleur de l'espoir
bonne soirée dans ton coin du sud de la france.bisous
laure

12:29 AM  
Blogger Sixtine said...

Pffff, égouaste ! y'en a peut-être des autour de toi qui aiment le thé ! Et puis d'abord c'est trop tard, je suis déjà allé chez ma petite marchande arménienne qui est une spécialiste du café turc avec sa mouture très fine ! Et figures toi que j'y avais pensé aussi au dit café turc ! na ! tu ne vas quand même pas me gâcher mon plaisir de t'envoyer quelque chose d'ici, non ?
Pour en revenir à Baudelaire, je trouve que pour une rumeur, ça commence à faire beaucoup de morts en son nom et ce depuis des millénaires....... A chaque époque, à chaque religion son Torquemada ! Pas de jaloux... Jean Rostand disait : On tue un homme on est un assassin, on en tue des millions on est un conquérant, on les tue tous on est un dieu.... Bel esprit d'observation !
J'arrête là, je risque de devenir désagréable...
Je te bisoute fort ma Laurette,
Sixt'

10:13 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

c'est idiot de tuer tout le monde,qui va continuer à t'encenser et à t'idôlatrer?belle question,non?
revenons à notre thé,il sera toujours le bienvenu,j'en donnerais à mazen et à mon mari,voilà c'est réglé.
bon après-midi
laure

5:52 PM  

Post a Comment

<< Home