Sunday, August 20, 2006

TEMOIN VIVANT

20_aug2
La témointe vivante
Identité inconnue


Et ils ont cloué mon visage et mon corps de clous et m’ont laissée gigotant dans mon sang et ma tristesse

Au bord de la route

Espérant que je mourrai

Sans voix, respiration et protestation

Je ne me souviens plus de mon nom et j’ai oublié mon village et mon appartenance à la géographie a disparu de mon esprit.


LGorayeb – 20 août 2006

4 Comments:

Blogger mazen said...

chère laure,
ce dessin et celui de la page d'histoire sont tout bonnement hallucinant. la simplicité, la poésie et l'efficacité de ces deux dessins m'obligent à me prosterner.
d'ailleurs, je reste dans cette position pour m'excuser par la même occasion d'avoir pris tellement de retard pour poster tes dessins.
je suis un fils indigne, doublé d'un ingrat égoïste qui ne pense à rien d'autre que lui. mais en fin de compte c'est aussi un peu ta faute.
bises, bonne nuit et à demain.
mazen

12:03 AM  
Blogger federica said...

chere laure,
je ne parle pas francaise, mais je voudre seulmant vous dir que ton dessins son formidable e que je sui ici en Italie et je pens que la guerre c'est absurde et stupid toujour mais c'est beaucoup plus absurde quand petit jeune, old people et civil people van a mourir...oui mon francaise c'est trop petit pur vous dire mon solidaritè et mon dolor. federica

2:22 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

ana behebbak ya aboul miz
quoique tu fasses,tes fautes te sont pardonnées,même si parfois je me sens frustrée et j'ai envie de gueuler
laure

9:20 AM  
Blogger laure ghorayeb said...

federica
sois la bienvenue .ton langage va du coeur et c'est pour cela qu'on le comprend.merci
laure

9:21 AM  

Post a Comment

<< Home